Malt Logo
couverture du guide de la relation entreprise-freelance de Malt

icon of someone reading


Ce que vous trouverez dans ce guide :

  • Des conseils facilement actionnables
  • Des témoignages de freelances
  • Des retours d’expériences d’entreprises
  • Un quizz pour tester votre niveau d’expertise en collaboration freelance-entreprise

Du cadrage de la mission jusqu’au retour d’expérience : comment favoriser une collaboration réussie entre freelance et entreprise ?


Si les freelances sont des experts hautement qualifiés, pouvant apporter aux entreprises des compétences pénuriques, allant de la tech, à la data, en passant par le marketing ou encore le design, ils aspirent à travailler sur des projets et au sein d’organisations dans lesquelles ils se sentiront intégrés et épanouis.

En tant qu’expert de la relation freelance-entreprise et, grâce aux conseils de 124 consultants indépendants et aux retour d’expérience de plus d’une vingtaine d’entreprises, Malt lance le premier guide pour entretenir une relation saine et durable entre les freelances et les entreprises.

Il faut être conscient que le freelance ne sera pas tout le temps disponible pour vous et garder en tête qu’il collabore avec d’autres entreprises, sur d’autres projets. Il faut trouver cet équilibre dans la relation et être souple sur l’organisation : avoir des points réguliers permet de se réajuster.

portrait amandine pacaud

Amandine Pacaud

Responsable Digital et E-commerce - France Boissons

Dix conseils pratiques et facilement actionnables pour donner naissance à de beaux projets

Conseil n°1 : le cadrage de la mission et le brief


Le brief, ou cahier des charges, sert à la fois à attirer les meilleures freelances et à débuter une collaboration dans les meilleures conditions.
Il scelle en effet la vision commune des deux parties sur le projet, évitant alors les risques d'incompréhension. Mais si le brief semble en théorie “simple”, la construction de ce dernier est en pratique souvent sous-estimée. Retrouvez un modèle de brief dans le guide.

Conseil n°2 : un processus de sélection adapté aux freelances

La réactivité est de mise si les entreprises veulent pouvoir collaborer avec les meilleurs consultants indépendants. Les prises de décision doivent donc être rapides. Car, il faut garder en tête que les freelances sont à leur compte : s’ils ne travaillent pas, ils ne sont pas rémunérés.


Conseil n°3 : partager la vision macro et la culture managériale de l’entreprise

Les freelances n’ont pas à connaître par cœur l’organigramme de l’entreprise ou les objectifs à 10 ans mais les informer sur les enjeux de leur mission à l’échelle de l’entreprise est essentiel et contribue fortement au succès de cette dernière.


Retrouvez l'ensemble des conseils pour collaborer de la meilleure manière avec les freelances dans le guide.

Télécharger